Par où commencer la rénovation thermique d’une maison ?

La rénovation thermique d’une maison engendre plusieurs travaux assez conséquents. Une rénovation thermique va bien au-delà du remplacement de quelques radiateurs défaillants pas très efficaces ou encore du changement d’une vieille chaudière polluante très énergivore. La rénovation se prépare bien à l’avance. Par où cela devrait commencer ?

Quelle maison nécessite une rénovation thermique ?

Ce sont les maisons qui ont de basses performances thermiques qui ont besoin d’une rénovation thermique. Dans la plupart des cas, il s’agit de maison ancienne datant d’avant les années 1975. Il peut également s’agir de maison encore plus ancienne datant du XVIIIe siècle par exemple. Si vous habitez dans une maison ancienne ou si vous venez d’en acheter une, il est fort probable que vous ayez à effectuer une rénovation thermique. C’est le cas également si votre maison n’est pas aussi ancienne que cela, mais que vous sentez que sa performance thermique est réellement en baisse.

L’étape 0 de la rénovation thermique d’une maison

C’est le diagnostic thermique qui est l’étape à faire en premier. En tant que propriétaire, vous pouvez faire quelques vérifications préalables. Vous pouvez par exemple inspecter l’état des isolants de vos combles, l’étanchéité à l’air de vos ouvertures, la performance de votre système de chauffage, etc. Pour un diagnostic plus technique et plus approfondi, vous devez passer par un professionnel. Vous pouvez faire appel à un architecte ou un chef d’ouvrage. Le professionnel qualifié sera à même d’effectuer une évaluation chiffrée des travaux à effectuer. Vous pouvez également étudier avec lui toutes les alternatives pour les différentes solutions à apporter. Par la même occasion, celui-ci peut vous aiguiller pour le budget, les différentes aides financières auxquelles vous pouvez prétendre.

Refaire tout ce qui touche l’isolation de la maison

Les premiers travaux d’une rénovation thermique commencent presque toujours par la rénovation de l’isolation de la maison ou son ajout au cas où elle est inexistante. Cependant, avant cette phase, votre professionnel peut vous suggérer une réorganisation de l’espace intérieur de votre maison. Cela dans le but par exemple d’agrandir certaines pièces en abattant quelques cloisons, mieux éclairer certaines chambres par la luminosité naturelle. Pour ce qui est de l’isolation à proprement parler, cela commence par l’ajout d’isolant au niveau de la toiture ou des combles, au niveau des murs également. Vous aurez peut-être à choisir entre une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Cette dernière option permet de ne pas réduire les surfaces habitables. En parallèle à l’isolation, l’étanchéité des ouvertures. Il va falloir que vous mettiez en place des ouvertures modernes plus étanches à l’air pour éliminer les déperditions de chaleur.

Améliorer la ventilation de la maison

Qui dit ouvertures étanches dit pas d’aération naturelle, du moins en hiver. Ceci implique qu’il est primordial d’ajouter un système de ventilation mécaniquement contrôlé ou VMC. Le choix dépendra grandement de votre budget, mais une VMC simple flux hygroréglable fera bien l’affaire. C’est le modèle qui présente le meilleur rapport qualité-prix. Cela suppose bien sûr que vos nouvelles ouvertures conviennent bien à cette nouvelle technologie.

La rénovation du système de chauffage en dernier lieu

Cette étape se fait en dernier, mais elle est loin d’être la moins importante. Cependant, selon la performance de l’isolation mise en place précédemment, vous n’aurez pas systématiquement à investir gros dans le chauffage. Dans la plupart des cas, il s’agit d’améliorer un système de chauffage qui est déjà préexistant. Si vous avez déjà un réseau de chauffage en place, vous aurez juste à opter pour une chaudière à condensation moins énergivore et plus efficace pour le chauffage central par exemple. Si un tel chauffage central n’existe pas encore, c’est là que les travaux risquent de coûter un peu plus cher. Quoi qu’il en soit, vous ne serez pas perdant en optant pour la rénovation. Tout ce que vous entreprenez maintenant s’amortit à peu près sur les 15 années à venir.